Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 11:32

ww13.jpg

 

 « Sur la ligne de feu, à 11 heures, tous les clairons ont escaladé les parapets et les notes grêles d’une première sonnerie, comme hésitante et un peu étranglée, se font entendre : Cessez le feu. L’appel traînant se répercute à l’infini, comme porté par des échos, meurt et se prolonge… Là-bas, les clairons allemands le répètent. Puis c’est la sonnerie : Levez-vous. Tout le monde s’est levé… Chacun a gravi d’un bond, le parapet et, le cœur battant, se tient debout face à l’ennemi de tout à l’heure. Alors retentit le "Garde à vous", et un éclatant "Au drapeau". Ici par unités constituées, là individuellement, on présente les armes ; ailleurs, n’ayant pas d’arme, on salue, bien droit, la main au casque. 

Une minute s’écoule, dans un silence profond… un silence lourd de pensées, d’images, de souvenirs…, au cours duquel on sent les gorges serrées.

Les Allemands sont debout, eux aussi, et pour la première fois depuis quatre ans les « feldgrau » et les « bleu horizon » se font face, sans vouloir s’exterminer.

Tout à coup, de nos tranchées,  la Marseillaise a jailli, hurlée avec ferveur  par des milliers de poitrines. Ceux qui ne la hurlaient pas à s’étourdir pleuraient comme des enfants. Et spectacle étrange et prodigieux, plusieurs groupes de la garde prussienne chantaient, eux aussi, la Marseillaise, hymne de la liberté. Quelques-uns agitaient même leurs casques, au bout de leur fusil, en criant : «  Hoch ! Hoch ! Republik ! »  

 

Extrait de « Cinquante ans d’histoire, 1900-1950 » - par Lucien Genet – Editions Tallandier – 1951

 

 

PB117883-copie-copie.jpg

 

Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle

Mais pourvu que ce fût dans une juste guerre. . .

Heureux ceux qui sont morts pour quatre coins de terre.

Heureux ceux qui sont morts d'une mort solennelle.

……..

Heureux ceux qui sont morts pour des cités charnelles.

Car elles sont le corps de la cité de Dieu.

Heureux ceux qui sont morts, pour leur âtre et leur feu,

Et les pauvres honneurs des maisons paternelles.

……..

Heureux ceux qui sont morts, car ils sont retournés

Dans la première argile et la première terre.

Heureux ceux qui sont morts dans une juste guerre.

Heureux les épis mûrs et les blés moissonnés.

 

                                                           Charles Péguy

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires