Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 20:02

THEORIE-DU-GENRE.jpgAprès le mariage pour tous, qui s’attaque, qu’on le veuille ou non, aux valeurs traditionnelles du mariage en Occident, après la théorie du genre, qui s’insinue progressivement dans nos écoles dans le but de nier « la réalité biologique afin d’imposer l’idée que le genre masculin ou féminin dépend de la culture, voire d’un rapport de force et non d’une quelconque réalité biologique ou anatomique », afin d’obéir aveuglément au lobby gay, très influent dans le microcosme parisien, nous avons à présent le Rapport sur la refondation de la politique d’intégration. Pour aller plus loin dans le bien vivre ensemble, pour garantir la soi-disant égalité des chances de tous, pour continuer en toute bonne conscience la déconstruction de l’Etat nation France, héritière de traditions et d’une culture occidentale, 25 contributeurs, proches de partis ou de mouvements de la gauche française, se sont réunis pour fournir quelques idées au gouvernement socialiste d’une « politique repensée de l’intégration. » Tout un programme ! Ceci devrait nous laisser indifférents puisque ce n’est qu’un rapport, selon l’avis du président Hollande. Malheureusement, celui-ci va au-delà d’un simple constat. C’est l’élaboration d’une possible politique pour la France. C’est ce que pensent de nombreux gauchistes français mais c’est surtout des pistes pour demain et nous pouvons affirmer que c’est terrifiant !

Une grande partie de la gauche française, à l’abri des institutions de l’Union européenne, désire passer à la vitesse supérieure pour ce que l’on appelle communément la grande déconstruction. Constatant que le bien vivre ensemble ne fonctionne pas, mais ne désirant surtout pas se remettre en cause puisqu’ils ont réussi à faire de l’antiracisme une idéologie à des fins électorales, ces gens de gauche, déracinés, qui méprisent l’Histoire de France (leur histoire), qui renoncent à ce qu’ils sont pour défendre exclusivement les droits des minorités, soi-disant opprimées par un état encore colonialiste, désirent poursuivre leur plan utopiste de la multi-culturalité. Comme le disait Max Gallo dans Fier d’être Français : « Pas de héros dans ce pays ! Renversons les statues, déchirons les légendes ! Et que la France s’agenouille, baisse la tête, avoue, fasse repentance, reconnaisse ses crimes, se laisse couvrir d’insultes, de crachats, heureuse qu’on ne la viole qu’en chanson et qu’on ne la brûle que symboliquement chaque nuit. » Ceux qui désirent brader l’Histoire de France, ceux qui espèrent voir mourir leur nation, sont dans l’instantané, le phénomène de mode. Ils se moquent éperdument du peuple garant d’une longue Histoire qui est pourtant le socle de leur avenir comme ils ont renoncé à la cohésion nationale basée sur une mémoire partagée. Pour eux la France peut disparaitre, nous devons tous devenir des citoyens de monde. Renaud Camus disait dans La Grande Déculturation : « L’idéologie, en hyperdémocratie, a tôt fait de se faire passer pour une morale. » Ils en sont là ! Aujourd’hui, au nom de cette nouvelle morale antiraciste, relayée par l’ensemble des médias et des artistes, la censure interdit le débat, la confrontation des idées. Le bien vivre ensemble ostracise ceux qui pensent avec raison qu’il ne fonctionne pas. Chaque jour, la propagande d’un système décadent nous oblige à détourner les yeux. Et pourtant, la situation est grave ! Pendant que nos « déconstructeurs » en herbe proposent, dans ce fameux rapport, de remplacer le mot intégration, jugé trop asservissant, par l’expression « Faire France », pour être plus accommodante, de réintroduire la possibilité du port du voile islamique lors des sorties scolaires, la création « de nouvelles rues et places de villages en écho avec l’histoire des migrations », de « créer un délit de harcèlement racial pour prendre en compte les propos et actes racistes », comme si ceci n’existait pas déjà, de « proposer l’enseignement des langues parlées en France et donc valoriser l’enseignement de l’arabe » ainsi que « la possibilité d’apprendre une langue africaine », d’inscrire en priorité « l’histoire des mouvements de populations (esclavage, traite négrière, printemps arabe, Roms…) dans les programmes scolaires, et ainsi de suite !

gender.jpg

Ce rapport est juste l’aboutissement de l’anéantissement du pays France en tant que nation, en tant que peuple. Aujourd’hui, ce n’est qu’un rapport comme pouvait l’être le mariage pour tous ou la théorie du genre il y a de cela dix ans. Ne nous trompons pas, ce rapport représente bien plus qu’un simple dossier jugé un peu trop vite sans importance par l’ensemble des médias. Il suffit d’une seule génération pour détruire trois mille ans d’histoire.

Vincent 

anti-racisme.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires