Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 21:53

Civilisation.jpgComme nous le dit un article du Figaro Magazine, « le photographe Jan C. Schlegel a traversé plus de 60 pays à la rencontre des peuples menacés de disparition. » A travers son travail d’artiste, nous découvrons des hommes, des femmes et des enfants dont les regards, les habits et les postures dévoilent une part de ce qu’ils sont. Les Hamers, les Suré et les Karo d’Ethiopie, les Kalash du Pakistan, lointains cousins indo-européen dont « la légende veut qu’ils soient les descendants de l’armée d’Alexandre le Grand », les Himba de Namibie, avec ses femmes fières, les Bédouins du désert sont autant de témoins d’une diversité qui tend à disparaître sous les coups d’une mondialisation tueuse d’identités, de coutumes et de traditions. Paradoxalement, l’uniformisation des esprits et le multiculturalisme font disparaître une vraie diversité pour instaurer un ordre mondiale où une oligarchie se partage les biens terrestres. Pour ces peuples et ces tribus immortalisés par les photos de Jan C. Schlegel, leur destin semble écrit d’avance. Selon le photographe, « dans 10 ans, ces peuples auront disparu de la surface de la Terre. On ne peut rien y faire, mais on peut ne pas les oublier. C’est à ça que servent mes photos. »

C’est un bien faible réconfort au regard de ce que l’humanité risque de perdre si les prédictions de Schlegel se vérifient. Aujourd’hui, notre nation et notre peuple sont aussi confrontés à un grand bouleversement qui menace l’essence même de ce que nous sommes ; des Européens héritiers de traditions et d’une civilisation plus que millénaire. Les partisans de la déconstruction de notre territoire et de notre Histoire ne cessent de suivre les dogmes mondialistes du bien vivre ensemble en niant volontairement les dangers qu’il représente pour l’identité des Européens. En ostracisant leurs détracteurs, en renforçant un système liberticide et répressif contre les résistants au politiquement correct, les « chiens de garde » de la pensée antiraciste interdisent tout débat public et enferment notre peuple dans une « dormition » néfaste et destructrice. Que ce soit au niveau des institutions nationales ou européennes, le problème est le même. Comme le dit le philosophe Alain Finkielkraut : « Pour ne pas exclure qui que ce soit, l’Europe devrait se défaire d’elle-même, se désoriginer, ne garder de son héritage que l’universalité des droits de l’homme. Tel est le secret de l’Europe. Nous ne sommes rien. »

autocs

De ce fait, chaque nouveau migrant entrant sur notre territoire apporte son vécu et ses traditions qu’il développe au détriment des valeurs du pays qui l’accueil. Dès lors, nos dirigeants, fidèles à leurs convictions mondialistes et honteux de leur passé, décident d’édulcorer les cours d’Histoire et élaborent une charte de la laïcité inadaptée à la situation. Nulle mémoire collective, nul héritage en commun, nulle histoire partagée, nul peuple uni par les mêmes aspirations, la France, sous la Vème République, appartient à ceux qui veulent bien y déposer leurs valises. Renaud Camus, nous dit que « le changement de peuple implique le changement de civilisation. » Nous y sommes et le plus grave c’est que la majorité d’entre nous s’en moque ou ne l’a pas encore compris. Un jour, le Français de souche européenne sera peut-être, comme le Serbe du Kosovo, minoritaire sur sa Terre. Un jour, le Français de souche européenne sera peut-être sur un cliché d’un photographe, désireux d’immortaliser un regard, témoin d’un passé riche voué à ne pas avoir d’avenir.

 

Vincent

 

europe antique

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires