Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 20:40

 

EtreFrancaisEn 2000, le cardinal archevêque de Bologne, Mgr Giacomo Biffi, dénonçait, sans aucune animosité mais avec beaucoup de lucidité, l’immigration de peuplement qui colonise l’Europe et qui provient des pays où l’islam règne en maître absolu. « Les musulmans, dans leur grande majorité, restent étrangers à notre société. Ils sont très éloignés de nous et veulent nous faire devenir comme eux. » Ce constat est plus qu’un risque, c’est une menace devenue réalité. Nous devrions pouvoir débattre publiquement de ce problème. Les Européens devraient pouvoir se prononcer à savoir s’ils veulent épouser les valeurs de l’islam et prendre le risque de faire vivre leurs enfants à la façon des musulmans d’Iran ou d’Arabie Saoudite. Ne pas faire face aux dangers ne veut pas dire qu’ils ne vont pas nous éclater à la figure ! Voulons-nous vraiment que nos descendants se plient à la charia ou deviennent des dhimmis  (mécréants soumis à des règles très strictes) pour simplement continuer à pouvoir vivre sur la terre de leurs ancêtres ?

A Bruxelles, un tiers de la population est musulmane. 75% de cette communauté se déclare pratiquante et de nombreux jeunes musulmans bruxellois se radicalisent comme partout en Europe. Beaucoup n’hésitent plus à dire et à demander à la Belgique, leur pays d’accueil, de s’adapter à leur mode de vie !

Selon le Figaro, « depuis 2001, Mohamed est, chaque année, et de loin, le premier prénom donné aux garçons nés à Bruxelles. » La capitale de l’Union européenne sera à majorité musulmane dans vingt ans. Lorsque le Vlaams Blok dénonce cette réalité, le monde médiatique s’indigne de la propagande xénophobe de ce parti flamand. D’après un article de Marianne, « le tissu communautaire craque de toutes parts. Même la communauté juive anversoise ne voit pas d’un mauvais œil les campagnes antimusulmans des nationalistes. » A faire n’importe quoi à propos de l’immigration et de l’organisation de nos sociétés, nous prenons le risque de passer de sociétés multiculturelles à des sociétés multi-conflictuelles. Nous nous voulons tolérants et humanistes mais nous sommes-nous posés la question à savoir si les migrants que nous accueillons le sont également ?

invasion

Aujourd’hui, notre élite désabusée condamne avec fermeté et mépris l’utopie des nations européennes qui croyaient au XIX siècle pouvoir exporter et imposer leur civilisation dans le monde entier. Paradoxalement, les mêmes individus croient avec certitude à la nouvelle utopie qui consiste à pouvoir faire vivre sur un même territoire plusieurs civilisations au détriment des principes et traditions du pays qui accueille. Ce qui revient à faire subir à l’ancien pays colonisateur une nouvelle forme de colonisation. Et malgré tous les signes qui nous annoncent un dénouement tragique, nous continuons à faire comme si de rien n’était. Finalement, nous n’avons rien compris à l’Histoire. L’Indochine et l’Algérie ne nous auront servi à rien. Sauf que cette fois-ci, le conflit touchera l’Hexagone.

 

Vincent

 

autocs

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires