Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 20:33

islam-copie-1La société française change rapidement sans se demander où elle va. Au seul mot multiculturel, nous taisons toutes formes de désaccord. Motivées par les seules sources de profit, certaines de nos entreprises n’hésitent plus à se fourvoyer pour enregistrer le maximum de bénéfices. De cette façon, Flammarion édita le livre de Randa Gazhi Rêver la Palestine. Cet ouvrage, qui prône librement l’appel au djihad et milite pour l’extermination des Juifs, fut destiné à notre jeunesse. L’islam impose un nouveau mode de consommation et les musulmans représentent uniquement de nouveaux clients au près desquels nous sommes prêts à sacrifier nos valeurs dans un seul but mercantile. Le Conseil Français du culte musulman (CFCM), mis en place avec l’appui de Nicolas Sarkozy, devient le reflet de ce communautarisme. Désirant aider la deuxième religion de France à s’organiser de façon moderne et transparente, Sarkozy a permis à l’islam de bénéficier d’un pouvoir de pression supplémentaire sur la communauté musulmane de notre pays. L’union des organisations islamiques de France (UOIF), proche du mouvement fondamentaliste des frères musulmans, ont désormais une estrade publique pour propager leur enseignement islamique auprès de la population française.

islam-en-france.jpg

Elle n’hésita pas en 2004 de recommander aux élèves musulmanes de se présenter lors de la rentrée scolaire avec les tenues qu’elles auront choisi de porter. Rachid Kaci déplorait que la France ait nié avec ce Conseil du culte musulman « l’existence de musulmans laïcs représentant la majorité des musulmans français » et « qu’au pays des Lumières et de Voltaire, l’islam moderne, libéral et intégré à la laïcité » n’ait pu voir le jour. « Le Conseil Français du culte musulman s’appuie sur trois fédérations étroitement liées à des pays étrangers » : la Mosquée de Paris à l’Algérie, la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF) au Maroc et l’UOIF à l’Arabie Saoudite. Comment pouvons-nous espérer intégrer une population étrangère, forte de plusieurs millions d’individus, suivant les recommandations d’une institution qui obéit aux intérêts de plusieurs nations étrangères ? Nous bradons notre cohésion nationale uniquement dans le but de servir aveuglément l’idéologie nouvelle du multiculturalisme.

Comme nous le dit Fernand Braudel : « Tout identité nationale implique forcément une certaine unité nationale, elle en est comme le reflet, la transposition, la condition. » Nous en sommes très loin !

 

Vincent Revel

 

halal.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires