Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 21:11

 

Le triple anathème « raciste-fasciste-xénophobe » est  réservé de préférence à ceux qui  défendent l'identité française et occidentale. La gauche internationaliste brandit cet épouvantail dans un but politico-idéologique évident : il s'agit de dévaloriser nos identités afin d'ouvrir la voie à une société  « mondialisée ». La droite honteuse, quant à elle, est prête à toutes les concessions et à tous les reniements pour se laver de l'accusation. Elle croit habile de surenchérir, espérant  séduire l'électorat en adoptant les valeurs de l'adversaire plutôt qu'en défendant les siennes.  La  diversité des ethnies, des cultures et des nations constitue pourtant une richesse irremplaçable. La  construction d'un monde meilleur et plus fraternel n'impose nullement de renoncer à cette diversité pour la remplacer par une humanité grise, uniforme, standardisée, réduite à ses fonctions de consommation, de production et de reproduction, formidablement appauvrie et donc condamnée à la stagnation qui précède l'extinction des espèces.

Nous sommes, quant à nous, d'ethnie indo-européenne et de culture gréco-romaine et chrétienne dominantes. Nous avons construit notre civilisation sur ces bases, dont les valeurs ont rayonné sur le monde entier, par des méthodes qui ne furent certes pas toujours pacifiques. Pour autant, nous n'avons rien à renier, nous ne sommes redevables d'aucune « repentance » à l'égard de quiconque et n'avons de leçons d'antiracisme à recevoir de personne. Nous ne revendiquons aucune  supériorité intrinsèque, ne prétendons pas appartenir à une quelconque « race des seigneurs », ni à un soi-disant « peuple élu », et n'avons aucune vérité prophétique à imposer au monde par le sabre. Nous sommes tolérants à l'égard des autres cultures, même si cette tolérance n'est pas toujours payée de retour, y compris  de la part de communautés que la France accueille  sur son sol, mais attention : la « tolérance » ne doit pas servir d'alibi à la démission !

Sur le plan politique, le chantage ne date pas d'hier. Staline et ses disciples occidentaux créaient déjà chez nous, dans les années 50, des fronts antifascistes  contre un fascisme qui n'existait plus. Aujourd'hui, ses héritiers ont réactivé l'« antiracisme » pour condamner toute manifestation de préférence nationale au profit des Européens dans leurs propres pays. On récupère même l'anticolonialisme, érigeant le « racisme » en repoussoir idéologique dressé contre l'ex-puissance colonisatrice, un demi-siècle après les indépendances des colonies, alors que les conséquences d'une décolonisation hâtive ensanglantent et ruinent l'Afrique sous nos yeux. Nous avons même vu un Président de la République, plutôt que de défendre l'honneur et l'œuvre de la France, « demander pardon » à tout-va et déclarer que les valeurs fondatrices de la France étaient musulmanes autant que chrétiennes ! Les mouvements qui incarnent l'antiracisme unilatéral, inquisitorial, institutionnel et subventionné, prolifèrent sur ce terreau malsain. Ils tiennent le haut du pavé dans tous les domaines de la vie publique. Souvent marqués politiquement et même ethniquement, parfois au service de communautés rivales étrangères à notre culture, ils ne se rejoignent que pour stigmatiser les « souchiens » qui osent encore réclamer le statut et le respect auxquels ils ont droit. Les Français, culpabilisés au point d'en perdre leurs réflexes élémentaires d'auto-défense, prendront-ils enfin conscience de la manipulation ?

Robert SCHILLING - La manipulation antiraciste

                                                                                       identité

(rjp.schilling@wanadoo.fr)

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires