Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 22:26

racismeSelon nos journalistes à sensation, le monde du football et plus exactement celui des supporters serait l’une des nombreuses expressions du véritable racisme occidental contre lequel il est nécessaire de lutter avec la plus grande énergie. Rappelez-vous, le dimanche 17 février 2007, la presse nationale était à nouveau scandalisée par le racisme toujours présent dans les stades. Le capitaine de Valenciennes, l’international marocain Abdeslam Ouaddou, était monté dans une tribune du stade Saint-Symphorien du FC Metz pour répondre aux insultes racistes et provocatrices d’un supporter lorrain. L’indignation générale avait même poussé le Secrétaire d’état délégué aux sports de l’époque, Bernard Laporte, à se déplacer au centre d’entrainement de Valenciennes. Près de 180000 personnes avaient pris place dans les stades de Ligue 1, lors de cette 25ème journée de championnat. Un seul imbécile avait suffi à créer l’amalgame et une émotion vive dans toute la presse. Un auditeur de RMC avait tenté d’expliquer ce fait. Le journaliste, par excès de zèle, n’avait pu s’empêcher de le remettre à sa place en demandant une mobilisation générale contre le racisme. Soyons sérieux ! Un raciste sur 180000 supporters, ça nous donne 0,0005% de racistes. Etaient-ils aussi peu nombreux à siffler l’hymne national français lors des matchs de l’équipe de France contre l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ? Etaient-ils seulement 0,0005% à insulter les joueurs qui représentaient la France ?

marseillaisse sifflée

Bernard Laporte, le soir même de ce triste France-Maroc, joué au stade de France en 2007, avait répondu au quotidien l’Equipe, « c’est le sport que l’on siffle…il faut respecter l’adversaire. » Quel aveuglement ! Ce n’était pas le sport qui venait d’être sifflé, c’était la France et tout ce qu’elle représente. Lorsque les Corses, supporters de Bastia, avaient conspué l’hymne national français lors d’une finale de Coupe de France, Jacques Chirac avait exprimé avec conviction et exagération son indignation. Lorsque ce sont des maghrébins, le problème devient social et ce n’est que l’expression d’un malaise qui résulte des discriminations diverses. Nos dirigeants se moquent de nous et le pire c’est que nous ne réagissons plus ! J’ai souvenir d’avoir vu et entendu des supporters Français, lors de certaines journées de championnat, être soupçonnés de racisme et de provocation nationaliste pour le simple fait de secouer un étendard bleu-blanc-rouge. Le PSG est le club professionnel qui focalisa la plus grande attention de nos antiracistes. Selon la Préfecture de Paris, 200 individus indésirables représentaient un réel danger pour la sécurité des tribunes. Sur une moyenne de 38000 supporters qui fréquentent régulièrement le Parc des Princes, ce nombre de 200 personnes étiquetées fascistes nous donne un pourcentage de 0,52%. Pourtant les médias ont réussi à faire passer le message suivant dans l’opinion publique, supporters parisiens = fascistes + racistes. De cette façon, la Ligue a pu s’en prendre en toute impunité aux groupes de supporters dits indésirables, susceptibles de la gêner dans sa politique, et put ainsi, en toute tranquillité, tuer le foot populaire au nom du foot business en préparant la venue du Qatar. Le vrai racisme, aujourd’hui, est celui que nos médias taisent volontairement.

 

                                           HALTE AU RACISME ANTI-BLANCS

Vincent

marseillaise.jpg

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires