Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 09:02

islam.jpgBien avant les élections libres de 2011 qui ont abouti, en Tunisie, à la victoire des islamistes, Hamadi Redissi, professeur à l’université de Tunis, nous avait prévenus « qu’il existait un vrai problème dans la manière dont l’islam affronte les questions de la modernité et de la démocratie. » Dans un entretien accordé à l’Expansion, il avait ajouté, pour essayer d’être le plus clair possible : " l’islam est rebelle à l’occidentalisation du monde" et " le fait que l’islam veuille structurer l’espace public et l’espace privé est un handicap historique pour les sociétés musulmanes. " De là, à dire que l’islam est incompatible avec la démocratie… ?

 

En parlant d’islam de France, Philippe de Villiers affirmait que c’est une illusion d’espérer voir " un islam modéré à la française " pour la simple et bonne raison " qu’il ne peut y avoir d’islam modéré. La modération est, dans l’islam moderne, une forme de modification d’un code génétique naturellement porté vers la conquête. " Pourtant, nos élites continuent à croire qu’ils ont la capacité de faire naître un islam modéré dont la France aurait le devoir et la mission de soutenir. Afin d’arriver à leur but, nos dirigeants n’hésitent plus à adapter nos sociétés aux préceptes de la charia, en omettant de nous expliquer que nos libertés sont menacées. Dans les colonnes de l’hebdomadaire le Point, l’écrivain Chahdortt Djavann nous donnait son point de vue : " dans le monde musulman, la pensée est confisquée par l’islam. Il n’existe pratiquement pas de pensée qui ne soit pas religieuse. " L’islam ne supporte pas d’être enfermé dans la sphère privée des croyants. C’est une religion dominatrice pouvant rapidement devenir une idéologie asservissante. L’islam se veut politique, économique, sociale et religieuse. La séparation des pouvoirs n’existent pas dans le Coran. Mais Madame Djavann ne perd pas espoir et nous confie : " si certains musulmans osaient critiquer leur religion, comme Voltaire l’a fait pour la sienne, il pourrait y avoir une évolution de l’islam, sinon elle n’existera jamais. " Mais serait-ce suffisant ? L’islam ressemble-t-il au catholicisme pour être capable de tolérer la critique et la remise en cause de ses textes sacrés ? Le relativisme égalitariste qui prévaut en Occident pour l’étude des religions, nous fait souvent oublier que Jésus et les premiers apôtres ne ressemblaient en rien à Mahomet et à ses premiers disciples. Le Nouveau Testament n’est pas le Coran. L’empreinte intellectuelle que laissent ces deux livres dans l’esprit humain n’est pas la même non plus. Comprendre cette vérité ne veut pas dire que l’on est islamophobe mais permet juste d’accepter la diversité des civilisations.

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires