Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 20:33

paris--1-.JPGAu nom des libertés des minorités, le pouvoir français accepte tout et n’importe quoi. La polygamie, qui est contraire à nos principes et aux droits des femmes, a été tolérée puis autorisée pour les immigrés par un arrêt du Conseil d’Etat en 1980. Treize années se sont écoulées avant une prise de conscience de cette aberration. En 1993, une loi a été votée pour interdire le regroupement familial des polygames. Pourtant en 2008, près de 500000 personnes vivaient encore dans ce modèle d’union ! Les droits des veuves des polygames sont scrupuleusement respectés puisqu’elles partagent entre elles le capital décès. Chantal Brunel, élue UMP, nous apprenait dans un entretien accordé à Lyon Capitale que certains maris polygames touchent jusqu’à 3200 euros d’allocations familiales. Nos lois ne sont plus respectées. Les immigrés sont invités à s’installer sur notre territoire en important et en imposant leurs coutumes. Devant ce fait accompli, les autorités ferment les yeux pour ne pas faire de vague. Il ne faut pas stigmatiser. Au pays des Bisounours, il est strictement interdit de faire des amalgames lorsque le bien-vivre-ensemble est en jeu ! Pour cette raison, mieux vaut taire une vérité qui pourrait fâcher plutôt que de devoir faire face aux nouveaux censeurs dits républicains. Il n’est jamais bon, entre deux élections, de se confronter aux associations antiracistes qui représentent, avec l’aide des subventions publiques qu’elles reçoivent, un véritable contre pouvoir.

 

paris--2--copie-1.JPG

 

Aujourd’hui, pour faire plaisir aux lobbies homosexuels proches du pouvoir, les élus de gauche ont engagé un combat contre ce qu’ils appellent la société « hétéro-patriarcale blanche ». Ils désirent, selon les propos de Christine Taubira, « réformer notre civilisation ». Ils affichent clairement leur but : détruire tous les principes et toutes les valeurs qui restent solidement enracinés dans nos traditions et notre histoire. Demain, avec leur vision multiculturelle et communautariste qu’ils ont de notre société, que se passera-t-il lorsque leurs électeurs musulmans leur demanderont de légaliser la polygamie et le mariage forcé ? Accepteront-ils afin de ne surtout pas faire de discrimination ? Parleront-ils à nouveau de progrès ? Affirmeront-ils qu’il faut savoir vivre avec son époque ? Il est grand temps de nous affirmer. Nous ne devons plus avoir honte de ce que nous sommes. Etre attaché à la famille traditionnelle, porteuse d’une longue tradition européenne et vectrice de stabilité pour notre société, ne fait pas de nous des réactionnaires rétrogrades. Penser aux droits des enfants avant de réfléchir au droit à l’enfant ne fait pas de nous des arriérés. Ne pas accepter l’idée que la famille homoparentale devienne une norme pour notre jeunesse parait compréhensible du plus grand nombre et ne fait pas de nous des homophobes. Bien au contraire ! C’est parce que nous pensons à demain que nous nous battons aujourd’hui. Ceux qui ont épousé les idées mondialistes et qui veulent nous les imposer par la force doivent savoir que nous ne lâcherons rien. La réussite de la manifestation du 26 mai dernier est là pour nous donner raison.

Le philosophe Paul Ricœur disait : « Abstraitement séparées de l’expérience spirituelle qui les fonde, les valeurs sont comme des fleurs coupées dans un vase. » C’est exactement ce que veulent faire les socialistes avec les valeurs traditionnelles du mariage, l’un des premiers piliers de notre société. A mépriser et caricaturer les Français qui ne pensent pas comme eux, nos gauchistes prennent le risque de renforcer durablement la fracture qui existe au sein de notre communauté nationale. En ce qui concerne les violences et les provocations policières, il est certain que les premières victimes en seront les policiers et les gendarmes eux-mêmes. Ils sont en train de se mettre à dos la seule frange de la population qui les respectait, c'est-à-dire la France patriote. Face à toutes ces absurdités, notre engagement ne peut que perdurer.

 

Vincent

 

paris--3-.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires