Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2013 1 02 /09 /septembre /2013 21:37

vacance.jpgLe temps des vacances estivales est passé. De nombreux français sont partis à la rencontre de paysages bucoliques dans des endroits « tranquilles », dans des lieux évoquant un pays encore enraciné dans une mémoire lointaine. A présent, avec la rentrée scolaire, arrive le moment où chacun retrouve le chemin du quotidien. La France redevient elle-même, se trouve de nouveau confrontée aux mensonges, à la lâcheté et à la bêtise de ses dirigeants. Les émeutes du Trocadéro et de Trappes, les agressions gratuites et ultra-violentes qui ont émaillé l’actualité de nos journaux télévisés, les camps et les problèmes liés aux Roms, soutenus par la Gauche et son réseau associatif, les pillages de Brétigny-sur-Orge, la répression policière hallucinante et disproportionnée des opposants au mariage pour tous, l’affaire Méric et l’arrestation arbitraire d’Estéban, autant de faits qui restent figés dans l’esprit de certains d’entre nous. Pour le plus grand nombre, les souvenirs des vacances ont imprimé des images plus douces, plus réconfortantes. Avec nos vies trépidantes et notre système de désinformation, nous sommes encore trop peu nombreux à s’indigner vraiment. Le politiquement correct, en action depuis plus de quarante ans, a réussi à tuer nos capacités de résistance et de rébellion. Individualiste et consommateur, le citoyen actuel ni ne s’émeut, ni ne s’indigne. Face à cette indifférence, certains s’en attristent et désespèrent. D’autres pensent que le fruit n’est pas encore assez mûr. Les maux de notre France ne touchent pas encore assez le quotidien d’un très grand nombre de citoyens, protégés du bien vivre ensemble aussi bien par leur statut social que par leur lieu de vie. Malheureusement, il arrivera un jour, où comme pour les bobos de Rezé, en Loire-Atlantique, fidèles à leur mentor J.M. Ayrault, le réveil sera brutal. Après avoir accueilli, les bras ouverts, plusieurs familles de Roms, ils se trouvent aujourd’hui piégés dans leur bêtise, et sont contraints à signer une pétition pour les faire expulser.

multiculturalism.gif

Les adeptes les plus fanatisés du multiculturalisme et de l’égalitarisme ne changeront pas. Ils ne se remettront jamais en cause. Leur but est la déconstruction de notre nation, héritière d’une longue histoire. Pour les autres, les suiveurs, les indécis, les peureux, les naïfs qui croient encore que le bien vivre ensemble peut réussir, ce n’est qu’une question de temps pour qu’ils se réveillent. Les Identitaires espèrent qu’il ne sera pas trop tard. En cette fin d’été, les sujets les plus sensibles ne sont toujours pas réglés (délinquance, immigration, islamisation, chômage, délocalisation, crise de la zone euro, échec de l’Education nationale…) alors que de nouvelles préoccupations viennent déjà s’y greffer : la théorie du genre pourrait s’inviter à l’école, l’installation définitive des Roms est à prévoir après l’entrée prévue de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen, le 1er janvier 2014, le martyre des chrétiens d’Orient s’intensifie dans le silence total de l’Occident, le risque d’intervention militaire voulue par le général Hollande, fidèle valet d’Obama, soi-disant au nom de la Convention de Genève, est plus qu’inquiétant (comme ce fut le cas pour l’Irak, la Lybie et le Kossovo où la France de Chirac a contribué à installer un Etat islamo-mafieux redoutable et meurtrier pour les minorités chrétiennes en plein cœur des Balkans), la réforme injuste des retraites, l’incapacité de l’UMP à être un vrai parti politique d’opposition à un système socialiste liberticide, la hausse des impôts et l’augmentation inquiétante de la dette publique, la réforme aberrante de la justice et de l’application des peines, la grave crise politique et démocratique que traverse notre pays (avec près de 20% à la dernière présidentielle, le Front National n’aligne que deux députés à l’Assemblée nationale, dans le même temps, avec moins de 35% des inscrits, le Parti socialiste détient les pleins pouvoirs dont il use à sa guise au point de pouvoir emprisonner des citoyens au seul motif du délit d’opinion,…) La liste serait longue et c’est pour cette raison que nous serons plus que présents face à ces dirigeants politiques plus soucieux de leurs intérêts et de ceux de leur parti que de l’état de santé de leur patrie.

 

Vincent

 

multiculture

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires