Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 21:39

brignais.jpgLa bataille de Brignais, petite ville située à 14 km de Lyon et à 65 km de Montbrison, fut catastrophique pour les comtes de Forez. Elle opposa les seigneurs fidèles au roi de France aux « Tard-Venus », l’une de ces Grandes Compagnies qui infestaient le royaume depuis le désastreux traité de Brétigny signé en 1360 entre la couronne d’Angleterre et celle de France.

A partir du mois de janvier 1362, les « Tard-Venus », commandés par le Petit-Meschin (déserteur de l’armée royale) et Seguin de Badefol, semèrent la terreur dans le pays de Saint-Bonnet-le-Château avant de s’abattre sur le reste du comté de Forez. Pour combattre ces mercenaires sans solde, qui ravageaient ses domaines, le roi de France nomma Jean de Melun, comte de Tancarville, comme lieutenant général pour le duché de Bourgogne, les comtés de Champagne, de Brie, de Nevers, de Forez, les baillages de Sens et Mâcon et les baronnies de Donzy et Beaujeu. Face à la menace qui l’entourait, la ville de Lyon renforça ses défenses sous l’autorité de Jean de Grôlée, bailli de Mâcon, avant l’arrivée de Jacques de Bourbon, comte de la Marche, accompagné de son fils Pierre, suivi le 6 mars par le comte de Tancarville. Ce dernier fit mettre le siège devant Brignais, bourg fortifié qui appartenait au chapitre de Saint-Just enlevé par les « Tard-Venus ». Rassemblant ses forces, le lieutenant du roi put compter rapidement sur les seigneurs de la région. Le comte Louis Ier de Forez, son frère Jean, Robert de Beaujeu, Arnaud de Cervole, Jean de Chalon et bien d’autres rejoignirent l’armée royale. Le 6 avril, Jacques de Bourbon, comte de la Marche, prit le commandement de l’armée et vint défier les troupes des « Tard-Venus » divisées en deux corps. Rapidement, les compagnies prirent le dessus et l’armée royale fut décimée. Jacques de Bourbon et son fils Pierre furent sérieusement blessés. Ils furent ramenés à Lyon. Le comte de Marche y survécut trois jours, son fils un de plus. Leurs corps furent provisoirement déposés dans le couvent des Jacobins avant d’être inhumés à Vendôme le 4 juin 1395. Louis comte de Forez fut tué devant les murs de Brignais et enterré dans la chapelle de la Madeleine de l’église cathédrale de Lyon. Un grand nombre de seigneurs furent prisonniers et rançonnés comme Jean de Forez, Louis de Beaujeu, Arnaud de Cervole….

Brigniais.jpg
La capitale des Gaules fut abasourdie par la défaite. Des impôts supplémentaires furent immédiatement levés pour renforcer les défenses de la ville. Le 9 avril, le maréchal Arnoul d’Audrehem, lieutenant du roi pour le pays de langue d’Oc, fit son entrée dans Lyon pour en prendre le commandement. Il fit renforcer Saint-Just en artillerie. C’était le point le plus vulnérable pour la défense de la cité. Malgré leur écrasante victoire, les « Tard-Venus » n’osèrent pas attaquer Lyon. Ils s’empressèrent de demander les rançons de leurs prisonniers pour se disperser en plusieurs troupes et continuer leurs pillages en Auvergne, en Bourgogne, en Vivarais, en Forez et en Lyonnais. Certaines de ces compagnies négocièrent auprès du roi Jean II le Bon leur retour dans l’armée royale.

En comté de Forez, Jean succéda à son frère Louis mais, suite aux blessures qu’il reçut durant la bataille, sa santé et sa raison restèrent chancelantes jusqu’à sa mort en 1372. C’est à cette date que le Forez perdit son indépendance pour passer entre les mains de la famille des ducs de Bourbon avec le mariage de Anne-Dauphine, héritière du Forez, et Louis II de Bourbon.

Avec cette lourde défaite de l’armée royale, Charles V le Sage, fils de Jean II le Bon et roi de 1364 à 1380, décida de se débarrasser des Compagnies en leur proposant une expédition en Castille contre le roi Pierre Ier le Cruel pour soutenir son opposant Henri de Trastamare. Cette campagne, dirigée par Bertrand du Guesclin, fut un nouvel échec mais réussit à éloigner du royaume de France les Grandes Compagnies qui semaient la terreur depuis trop longtemps.

Vincent

Tard-Venus.png


Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 19:53

Après Paris et St-Laurent du Var, les militants identitaires lyonnais ont  investi un H&M à Lyon, pour dénoncer l'esclavagisme.

En effet, samedi 11 janvier à 11h, une vingtaine de militants du Bloc Identitaire Lyon et de Génération Identitaire ont investi pacifiquement un magasin H&M rue de la République au centre de Lyon.

C’est pour dénoncer cette économie mondialisée totalement absurde, organisée pour le seul profit financier en dépit de tout bon sens, que les Identitaires ont envahi ce magasin H&M.  

Pendant cette période de soldes, cette action symbolique n’est pas sans rappeler le happening récemment organisé contre Mattel avec la “Barbie ouvrière” : elle amène les Français et les Européens à mieux réfléchir à leur consommation et à favoriser les produits locaux au détriment des objets “low cost” fabriqués en grande série par des nouveaux esclaves.

Bloc Identitaire Lyon

 


Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 20:33

arbre.jpgDominique Venner disait dans son livre Le siècle de 1914 : « L’histoire des siens, de sa cité, de son peuple, de sa nation, est l’autre nom de la mémoire, fondement de l’identité. » Sans cette mémoire, un peuple ne peut plus prétendre fonder une nation. Sans cette mémoire, une nation ne peut plus espérer construire un projet d’avenir solide. La mémoire, lorsqu’elle s’enracine dans l’histoire, est « éducatrice de l’esprit, source de réflexions philosophiques et comportementales antidote à l’utopie. » Elle tient le rôle d’une colonne vertébrale nécessaire au bon fonctionnement d’une collectivité. Sans elle, un pays devient fragile surtout dans une période où le déni de soi, la culpabilisation de masse marquent autant les individus. La mémoire, dans cette optique historique, est bien plus qu’un simple devoir. Elle n’est absolument pas tournée vers le passé, elle est ce qui conditionne les êtres au plus profond d’eux-mêmes. Elle nous prépare à affronter sereinement le présent tout en soudant les générations dans un même projet de civilisation. Lorsque la société est idéologiquement divisée, lorsque le citoyen se change en simple consommateur, quand l’être est transformé par l’hyper-individualisme, quand le savoir vivre, garant de traditions parfois millénaires, est bousculé par un consumérisme purement matérialiste, lorsqu’une nation connaît une grave fracture ethnique, identitaire du fait d’une immigration incontrôlée, au risque de créer un communautarisme dévastateur, lorsque le droit supprime le mot devoir, quand la dictature des minorités imposent des lois liberticides, la mémoire enracinée s’efface pour laisser place à un hédonisme, à une indifférence. Le peuple concerné entre en « dormition » en prenant le risque de sortir définitivement de l’histoire. Une société, pour durer, se doit d’être soudée, unie par des mêmes valeurs. C’est incontournable. Ceux qui affirment le contraire sont des menteurs, des naïfs ou des idéologues, prêts à tout pour défendre leurs doctrines. Au Vème siècle avant Jésus-Christ, Aristote disait : « L’absence de communauté nationale est facteur de guerre civile, tant que les citoyens ne partagent pas les mêmes valeurs de civilisation. Une cité ne se forme pas à partir de gens pris au hasard... C’est pourquoi, parmi ceux qui ont accepté des étrangers pour fonder une cité, la plupart ont connu des guerres civiles. » Aujourd’hui, en France, pour avoir prononcé de tels mots, pour avoir simplement dit une vérité, Aristote serait probablement considéré comme raciste, ostracisé et certainement traîné devant les tribunaux de la République.

europe antique

Dominique Venner ne cessait d’expliquer que l’histoire répondait à des cycles mais qu’elle était aussi soumise à l’imprévu. Bien heureux celui qui peut prétendre lire l’avenir. Par contre, la compréhension et l’analyse des évènements passés nous enseignent la connaissance des civilisations et nous sert à mieux distinguer les impasses et les risques du présent. De nos jours, il est devenu normal de se servir de l’histoire à des fins politiques ou idéologiques. Les chiens de garde du système mondialiste ne cessent d’attaquer, comme le fut Lorànt Deutsch lors de la sortie de ses deux livres, Métronome et Hexagone. Cette démarche est condamnable et renforce l’absence de mémoire nécessaire à la transmission entre les générations. Dominique Venner concluait, dans Le siècle de 1914 : « Si l’histoire se déroulait dans le prolongement du présent, la disparition des Européens (en tant que civilisation) serait inéluctable. Tout est subordonné à ce conditionnel… Nous ignorons tout de l’avenir, sinon ceci : il ne sera pas conforme à ce que nous avons sous les yeux. Nous ne vivons pas un monde figé. » Ceci est une vérité, le monde n’est pas figé. Aujourd’hui, malgré la propagande d’un système décadent, il y a encore un avenir pour un Européen qui se veut enraciné dans une longue histoire.

 

Vincent

 

Histoire.jpg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 13:17

Après Paris et St-Laurent du Var, les militants identitaires lyonnais ont  investi un H&M à Lyon, pour dénoncer l'esclavagisme.

 

En effet, samedi 11 janvier à 11h, une vingtaine de militants du Bloc Identitaire Lyon et de Génération Identitaire ont investi pacifiquement un magasin H&M rue de la République au centre de Lyon.

Répartis dans les rayons en brandissant des pancartes aux slogans variés (“H&M = esclavagistes”, “Soldes pas chers grâce aux esclaves éthiopiens” etc.), et distribuant des tracts aux clients en scandant des slogans malgré les vigiles, les Identitaires ont ainsi voulu relayer la campagne “H&M esclavagistes”.

En effet, trouvant les “employés” chinois trop chers à leur goût, H&M a décidé de délocaliser une partie de sa production… en Éthiopie !

Moins coûteux et corvéables à merci, ces Africains pourront ainsi fabriquer des vêtements bon marché destinés à des chômeurs ou des travailleurs pauvres en Europe.

C’est pour dénoncer cette économie mondialisée totalement absurde, organisée pour le seul profit financier en dépit de tout bon sens, que les Identitaires ont envahi ce magasin H&M.

Pendant la période des soldes, cette action symbolique n’est pas sans rappeler le happening récemment organisé contre Mattel avec la “Barbie ouvrière” : elle amène les Français et les Européens à mieux réfléchir à leur consommation et à favoriser les produits locaux au détriment des objets “low cost” fabriqués en grande série par des nouveaux esclaves.

Bloc Identitaire Lyon

(Vidéo à venir)

image-8891---Copie-copie-1.JPGimage-8882---Copie.JPGimage-8875---Copie.JPGimage 8867 - Copieimage-0071---Copie.JPG

 

lyon@bloc-identitaire.com

https://fr-fr.facebook.com/blocidentitaire.lyon

info@bloc-identitaire.com

www.bloc-identitaire.com

https://www.facebook.com/blocidentitaire

https://twitter.com/blocidentitaire

 

 


 


 


 



 

 




Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 19:47
Ni Kaboul, ni Alger: immersion accélérée dans le quartier de La Guillotière (Lyon). Illustration de la "France d'après" rêvée par le think tank socialiste Terra Nova.
 

 

Le même quartier au début su XXème siècle

 

guillotiere.jpg 

 place du pont

 

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 20:56

islam-copie-1Dire que notre société change n’est pas un scoop. Analyser les transformations qui la touchent avec objectivité n’est pas une affaire évidente tant il est difficile d’être impartial sur des sujets d’actualité souvent sensibles. En ce début de XXIème siècle, la France se voit confrontée à des situations qui jusqu’à présent lui étaient étrangères. Du fait, de l’implantation d’une forte communauté islamique en Hexagone, les autorités publiques se trouvent face à des revendications communautaristes mettant à mal le peu de cohésion nationale qui semble rester. Le démographe Jean-Paul Gourévitch déclare sans aucune volonté provocatrice « qu’il est toutefois possible que, au cours de la seconde moitié du XXIème siècle, la religion musulmane devienne la première religion de France. La population résidant en France est-elle consciente de cette évolution et prête à l’accepter ? » Le changement paraît tellement important qu’il est effectivement urgent de se poser cette question, non pas dans un souci purement polémique mais surtout pour réfléchir sérieusement de quoi sera fait demain. Jusqu’à preuve du contraire, la civilisation européenne et la civilisation islamique ont souvent été opposées tout en créant des entités politiques qui leur sont propres, fonctionnant de manières bien différentes. Ceci est juste le reflet de la vraie diversité. Aujourd’hui, le soi-disant bien vivre ensemble, imposé par un système décadent et liberticide, voudrait nous faire croire que la société dite multiculturelle réussirait, un peu à la façon du Saint-Esprit, à insuffler un vent de paix éternel. Ceci n’est qu’une foutaise et nous savons tous que la vérité est bien plus complexe que cet idéalisme angélique porteur de slogans creux mais dangereux.

halal.jpg

Notre société change et beaucoup font mine de ne pas le voir pour continuer, la conscience tranquille, à vivre dans un monde où seul le consumérisme prend de l’intérêt. Malheureusement, cette attitude de l’autruche n’empêche pas les tempêtes de l’histoire d’avoir lieu. Comme le disait Voltaire, « dans une avalanche, aucun flocon ne se sent jamais responsable. » Pourtant, il arrive un jour où nous ne pouvons plus être irresponsables face à l’avenir de nos enfants. Depuis quelques années, le halal a envahi, doucement mais méthodiquement, le paysage agroalimentaire de notre pays. Entre la disparition du porc des menus des cantines scolaires, l’aménagement des menus pour respecter le halal, l’impôt indirect, servant à la construction de mosquées, que de nombreux consommateurs français payent lorsqu’ils achètent du halal, souvent sans le savoir, la cruauté gratuite au nom de Dieu lors de l’égorgement des animaux, pratiques normalement interdites par l’Union européenne, les règles d’hygiène élémentaires qui ne sont pas respectées dans ce mode d’abattage, le halal sert de cheval de Troie à l’islamisation d’une société impuissante à se défendre. Nos hommes politiques, vendus au système mondialiste qui nous pousse à renier ce que l’on est, ne feront rien contre ça, bien au contraire ils y contribuent dans le seul but de s’attirer de nouveaux électeurs. Dans Le siècle de 1914, Dominique Venner nous disait : « A toutes les époques, seuls de rares esprits indépendants, fermes et téméraires, prennent le risque de penser librement contre l’opinion commune, affirmant la morale de leurs exigences plutôt que celle de leurs intérêts. Ceux-là doivent s’attendre au pire sans espérer aucune complaisance. » En cette période d’uniformisation des esprits, les Identitaires ont pour mission de remplir ce rôle. Nous ne pouvons faire comme si de rien n’était uniquement parce que des hommes politiques, souvent corrompus, déclarent la bouche en cœur que tout va bien aux pays des droits de l’homme.

 

Vincent

bataille-de-poitiers-charles-martel-repousse-les-sarrasins

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 21:12

Le Bloc Identitaire Lyon vous souhaite une bonne et heureuse année 2014.

 

Lyon.jpg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 21:16

drapeau.jpgMalgré les prises de positions et les engagements parfois plus que discutables de l’Eglise catholique de France, nous ne pouvons qu’admettre que le christianisme, construit sur les vestiges des mythes anciens et des croyances païennes de l’Europe antique, a façonné et imprégné de sa marque notre civilisation, notre Histoire et notre patrimoine. Ne pas vouloir le reconnaître démontre une certaine ignorance, stupidité ou mauvaise foi nourrie par une étroitesse d’esprit et un reniement volontaire de soi. Au nom d’une laïcité républicaine recroquevillée sur elle-même, de la nouvelle religion séculière des droits de l’homme, devenues avec le temps allergique au mot Eglise, le christianisme subit multiples vexations sans toutefois disparaître comme certains pourraient le souhaiter. En premier lieu, son patrimoine reste omniprésent dans toutes nos cités. Cathédrales et églises continuent à témoigner de la foi de nos ancêtres. La Révolution de 1789, les expulsions de religieux en 1905 et les pensées nihilistes n’ont pas réussi à détruire ce que les siècles précédents avaient enraciné solidement dans le sol de France. Déjà, les arguments repris par les idéologies du XXème siècle, communisme et nazisme confondus, imprégnaient les mentalités des nouvelles générations. Le salut de l’Homme passe par l’Homme. Dieu et les mythes fondateurs sont écartés. La lutte des classes, les goulags, la pureté de la race supérieure, le mythe élitiste du surhomme avec le désir prométhéen, le capitalisme et le libéralisme soi-disant sources d’harmonie, l’égalitarisme uniformisateur, ainsi que la remise en cause des valeurs morales occidentales sont les fruits de cette évolution. Pourtant, n’est-t-il pas vital pour un peuple de transmettre son héritage à ses jeunes générations ? Ne devrions-nous pas nous inspirer de la parabole du bâtisseur dans les évangiles de Mathieu et de Luc ? Ceux-ci nous montrent « un homme qui bâtit sa maison. Il a creusé très profond et il a posé les fondations sur le roc. Quand est venue l’inondation, le torrent s’est précipité sur cette maison, mais il n’a pu l’ébranler parce qu’elle était bien bâtie. » Faisons de même, bâtissons notre société présente sur le socle de notre patrimoine. N’ayons pas peur de renouer avec notre héritage culturel et religieux. Débarrassons-nous de nos complexes et affirmons nos principes.

 

chrétien

 

Certains de nos écrivains et intellectuels résistent à ce reniement institutionnalisé. Renaud Camus, Max Gallo et Denis Tillinac en font parti et ont compris à quel point il était important pour une nation et un peuple de connaitre leur origine. D’autres par lassitude et amertume ont cherché le chemin de l’exil tout en gardant un amour indéfectible à la France d’antan. Maurice G. Dantec en est l’exemple le plus parlant et le plus provocateur. Il n’hésite pas à déclarer haut et fort: « la France que j’aime est morte ». A ses yeux, « il n’y a rien de plus inimaginable pour un français athée, républicain, déicide qu’un chrétien revendiqué. »  

 

Nous avons tellement pris l’habitude de caricaturer le christianisme que notre regard sur les religions est faussé. De cette détestation de soi, nous sommes arrivés à être plus indulgents avec les nombreuses atrocités commises au nom de l’islam qu’avec une Eglise catholique moribonde, soucieuse de dialoguer. Nous mettons aussi bien sur le même pied d’égalité un mormon rigoriste, un évangéliste engagé ou un catholique traditionaliste attaché à la messe en latin qu’un islamiste capable d’égorger un homme dans le simple but de servir le djihad. Notre discernement sur les questions religieuses est tronqué parce que nous les avons refoulées au plus profond de nous mêmes. A cause du relativisme et de la pensée égalitariste, nous n’y comprenons plus rien. De cette faiblesse, certains en jouent pour mieux nous affaiblir. Comme nous le dit l’ancien évêque de Strasbourg Léon-Arthur Elchinger, dans son livre L’urgence du vrai, édité en 1996, pour un grand nombre de nos élites « la France chrétienne ne serait plus qu’un mauvais souvenir qui s’efface. Que s’impose la France multiculturelle où l’Etat doit aider l’islam à occuper toute sa place ! » Face à cette triste réalité, nous pouvons constater que nous n’avons jamais été consulté par ce projet de changement en profondeur de notre société. Pourtant, comme aurait pu le dire Marc Bloch : « Notre peuple mérite qu’on se fie à lui et qu’on le mette dans la confidence. »

 

Vincent

 

Catholiques.jpg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 20:02

THEORIE-DU-GENRE.jpgAprès le mariage pour tous, qui s’attaque, qu’on le veuille ou non, aux valeurs traditionnelles du mariage en Occident, après la théorie du genre, qui s’insinue progressivement dans nos écoles dans le but de nier « la réalité biologique afin d’imposer l’idée que le genre masculin ou féminin dépend de la culture, voire d’un rapport de force et non d’une quelconque réalité biologique ou anatomique », afin d’obéir aveuglément au lobby gay, très influent dans le microcosme parisien, nous avons à présent le Rapport sur la refondation de la politique d’intégration. Pour aller plus loin dans le bien vivre ensemble, pour garantir la soi-disant égalité des chances de tous, pour continuer en toute bonne conscience la déconstruction de l’Etat nation France, héritière de traditions et d’une culture occidentale, 25 contributeurs, proches de partis ou de mouvements de la gauche française, se sont réunis pour fournir quelques idées au gouvernement socialiste d’une « politique repensée de l’intégration. » Tout un programme ! Ceci devrait nous laisser indifférents puisque ce n’est qu’un rapport, selon l’avis du président Hollande. Malheureusement, celui-ci va au-delà d’un simple constat. C’est l’élaboration d’une possible politique pour la France. C’est ce que pensent de nombreux gauchistes français mais c’est surtout des pistes pour demain et nous pouvons affirmer que c’est terrifiant !

Une grande partie de la gauche française, à l’abri des institutions de l’Union européenne, désire passer à la vitesse supérieure pour ce que l’on appelle communément la grande déconstruction. Constatant que le bien vivre ensemble ne fonctionne pas, mais ne désirant surtout pas se remettre en cause puisqu’ils ont réussi à faire de l’antiracisme une idéologie à des fins électorales, ces gens de gauche, déracinés, qui méprisent l’Histoire de France (leur histoire), qui renoncent à ce qu’ils sont pour défendre exclusivement les droits des minorités, soi-disant opprimées par un état encore colonialiste, désirent poursuivre leur plan utopiste de la multi-culturalité. Comme le disait Max Gallo dans Fier d’être Français : « Pas de héros dans ce pays ! Renversons les statues, déchirons les légendes ! Et que la France s’agenouille, baisse la tête, avoue, fasse repentance, reconnaisse ses crimes, se laisse couvrir d’insultes, de crachats, heureuse qu’on ne la viole qu’en chanson et qu’on ne la brûle que symboliquement chaque nuit. » Ceux qui désirent brader l’Histoire de France, ceux qui espèrent voir mourir leur nation, sont dans l’instantané, le phénomène de mode. Ils se moquent éperdument du peuple garant d’une longue Histoire qui est pourtant le socle de leur avenir comme ils ont renoncé à la cohésion nationale basée sur une mémoire partagée. Pour eux la France peut disparaitre, nous devons tous devenir des citoyens de monde. Renaud Camus disait dans La Grande Déculturation : « L’idéologie, en hyperdémocratie, a tôt fait de se faire passer pour une morale. » Ils en sont là ! Aujourd’hui, au nom de cette nouvelle morale antiraciste, relayée par l’ensemble des médias et des artistes, la censure interdit le débat, la confrontation des idées. Le bien vivre ensemble ostracise ceux qui pensent avec raison qu’il ne fonctionne pas. Chaque jour, la propagande d’un système décadent nous oblige à détourner les yeux. Et pourtant, la situation est grave ! Pendant que nos « déconstructeurs » en herbe proposent, dans ce fameux rapport, de remplacer le mot intégration, jugé trop asservissant, par l’expression « Faire France », pour être plus accommodante, de réintroduire la possibilité du port du voile islamique lors des sorties scolaires, la création « de nouvelles rues et places de villages en écho avec l’histoire des migrations », de « créer un délit de harcèlement racial pour prendre en compte les propos et actes racistes », comme si ceci n’existait pas déjà, de « proposer l’enseignement des langues parlées en France et donc valoriser l’enseignement de l’arabe » ainsi que « la possibilité d’apprendre une langue africaine », d’inscrire en priorité « l’histoire des mouvements de populations (esclavage, traite négrière, printemps arabe, Roms…) dans les programmes scolaires, et ainsi de suite !

gender.jpg

Ce rapport est juste l’aboutissement de l’anéantissement du pays France en tant que nation, en tant que peuple. Aujourd’hui, ce n’est qu’un rapport comme pouvait l’être le mariage pour tous ou la théorie du genre il y a de cela dix ans. Ne nous trompons pas, ce rapport représente bien plus qu’un simple dossier jugé un peu trop vite sans importance par l’ensemble des médias. Il suffit d’une seule génération pour détruire trois mille ans d’histoire.

Vincent 

anti-racisme.jpg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 23:06

 

 

 

Pour rappel, le Bloc Identitaire organise ce week-end a Lyon un seminaire de formation consacre aux elections municipales 2014.

 

Objectif annonce par Fabrice Robert, la participation aux municipales est importante pour le developpement des notre implantation locale, de nos reseaux, et donc de notre mouvement.

 

Pendant deux jours de travail, la formation sera assuree par des cadres du mouvement, des professionnels de la communication ainsi que des elus ou administrateurs de collectivites locales.

 

Avec pour ambition d’apporter un maximum d'elements collectifs tout en proposant une reponse a chacune des situations individuelles, la formation reposera sur trois volets :

 

-Institutionnel (role et pouvoir d’un elu)

 

-Technique (liste, financement…)

 

-Communication (medias, communication 2.0, militantisme de terrain)

 

 

Fidele aux objectifs evoques en septembre, le Bloc Identitaire, qui developpe en parallele son travail associatif et ses initiatives transversales, entend continuer d'etre present sur TOUS les terrains.

 

municipales.jpg

 

 

Mail: info@bloc-identitaire.com

 

Tel: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 a 20h00)

 

Tel: Service Communication : 06 78 79 31 81

 

Site: http://www.bloc-identitaire.com/

 

Facebook: www.facebook.com/blocidentitaire

 

Twitter: twitter.com/blocidentitaire

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article