Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 22:36

 

Mali.jpgIl est surprenant de voir François Hollande enfiler son uniforme de chef des armées françaises pour lancer nos soldats dans une nouvelle guerre. Au début de son mandat, il avait assuré, la main sur le cœur, que la France garderait une neutralité bienveillante dans le domaine de la politique étrangère. En homme politique responsable et lucide, il aurait dû savoir que des promesses comme celle-ci ne peuvent être tenues. Le monde qui nous entoure, n’étant pas celui des Bisounours, nous impose parfois de devoir faire parler les armes. Dans le cas présent, le Mali avait certainement besoin d’être soutenu. Ses forces armées régulières étaient en pleine déroute. L’ensemble de cet état africain était sur le point de tomber entre les mains des islamistes. Mais avons-nous fait preuve de prudence en nous engageant seuls dans cette mission ? Avons-nous clairement identifié le problème auquel nous sommes confrontés ? Nous sommes-nous servi de nos erreurs commises en Afghanistan et au Kosovo ? Depuis longtemps, le Mali est déchiré par de graves tensions communautaires. La crise à laquelle est confrontée ce pays africain paraît plus complexe que veut bien le dire l’Elysée. Ce conflit se trouve au centre d’une région très difficile où s’opposent des populations arabo-berbères et des populations noires. Comme nous le dit le professeur de géopolitique Aymeric Chauprade dans son ouvrage Chronique du choc des civilisations, « le choc des civilisations y est favorisé par deux facteurs : premièrement, la progression démographique générale de l’islam et l’affaiblissement des minorités chrétiennes dans les Etats à majorité musulmane ; deuxièmement la dérive de l’islam vers l’islamisme. » Avec cette guerre qui n’intéressait personne, le soldat Hollande a donc trouvé une excellente opportunité pour faire oublier un moment ses échecs successifs. De ce fait, il enterre le débat sur le mariage pour tous, il esquive son incapacité à surmonter les effets de la crise, il se détourne de l’insécurité qui continue de pourrir le quotidien de nombreux français, il oublie les difficultés du monde agricole et évite d’aborder le problème que pose l’islamisation de notre territoire. Car, sur ce dernier point, il est surprenant de voir Hollande partir en Afrique pour s’opposer à l’islamisation d’un pays ami et de constater, que jour après jour, nos politiques tolèrent ce même danger sur notre territoire. Alors il est vrai que le processus d’islamisation de le France se fait d’une façon plus pacifique et plus sournoise (revendications communautaires et religieuses en milieux scolaires, dans nos administrations et dans le monde de l’entreprise, place omniprésente du hallal en France, nombre croissant des mariages forcés, polygamie, construction religieuses financée avec le soutien de nos politiques par des pays qui font la promotion de la charia, antisémitisme, investissements variés du Qatar sur l’ensemble du territoire, prières de rue…). Mais est-ce une raison de taire le risque bien réel que nous encourons ? En 1965, seuls cinq lieux de culte musulman existaient en France. En 2013, nous en avons plus de 2500 ! Tous ne sont pas dirigés et gérés par des extrémistes. Mais nous savons tous que la communauté musulmane de France s’est radicalisée dans sa pratique et son comportement. Les revendications communautaires ne cessent d’empoisonner la vie de la société française. L’UOIF, proche des Frères musulmans qui souhaitent aujourd’hui instaurer la charia en Egypte et en Tunisie, est devenue avec le temps l’une des organisations islamiques les plus populaires en France.

Nos soldats ne doivent plus comprendre ce que l’on attend d’eux. Lors du « printemps arabe », nos politiques ont soutenu béatement et aveuglément les révolutions qui ont toutes été récupérées par des mouvements islamistes durs. En Syrie, nos mêmes politiques souhaitent tous que le régime du président Bachar el-Assad tombe. Si cela devait arriver, nous savons très bien qui prendrait le pouvoir à Damas et quel sort serait réservé aux minorités. Au Mali, nous demandons à nos soldats de détruire les forces islamistes qui sévissent au nord du pays. Nous devons quand même préciser que notre intervention en Lybie a permis d’installer un régime islamiste à Tripoli et d’équiper militairement une grande partie des groupes islamistes qui fragilisent le Mali et que nous combattons aujourd’hui. Avec ce constat, nous pouvons être inquiets de la ligne politique de la France. Pour l’instant, ceux qui en payent le prix fort, ce sont nos soldats. N’oublions pas que 88 d’entre eux sont morts en Afghanistan, en sachant, que dix ans après le début de notre intervention, rien n’est réglé dans ce pays. Le trafic de drogue a explosé. Les talibans et l’islam radical n’ont pas été écrasés. La corruption gangrène tous les niveaux de décision et les libertés individuelles ne sont absolument pas garanties.

 

Vincent

 

touareg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 22:15

Dropkick-Murphys.jpgAprès être venu à Lyon en juin 2012, le groupe de punk-rock Dropkick Murphys passera en concert à Paris au Zénith le samedi 2 février prochain. C’est un groupe de Boston, fondé en 1996, qui mêle de la musique irlandaise, au punk celtique, au hardcore, à la oi ! et au folk rock. Cock Sparrer, The Pogues, The Dubliners, AC/DC et The Clash font parti de leurs références musicales. Ses musiciens sont profondément attachés à leurs racines irlandaises et à l’esprit de clan. Il n’hésite pas à utiliser des instruments traditionnels comme la mandoline et la cornemuse. Martin Scorsese s’est servi de leur chanson I’m shipping up to Boston, leur plus gros succès avec un single vendu à près de 500 000 exemplaires, pour en faire la bande originale de son film Les infiltrés. Comme nous le dit Philippe Vardon dans son ouvrage Eléments pour une contre-culture identitaire, « les Dropkick Murphys font la part belle à leurs racines irlandaises mais ne cachent pas (comme de nombreux groupes punk ou hardcore aux USA) un certain patriotisme, qui s’est notamment exprimé dans la chanson Last letter home dédiée au sergent Farrar, fan du groupe décédé en Irak, et écrite à partir des lettres envoyées à sa famille. L’amitié, la fraternité, la solidarité, ce sont là les valeurs mises en avant par Dropkick Murphys. » « La musique folk est la musique du peuple, faite par et pour le peuple. » C’est une citation d’Al Barr, le chanteur de Dropkick Murphys. Lors de leur prochain concert, le groupe de Boston aura l’occasion de présenter en live quelques titres de leur nouvel album sorti le 8 janvier 2013, Signed and sealed in blood. Le Bloc identitaire de Lyon leur souhaite un bon séjour en France et un excellent concert.

 

Vincent.

 

 

Dropkick.jpg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 20:40

agriculture.jpgLe lundi 14 janvier dernier, cent cinquante paysans sont allés manifester leur colère à l’hypermarché Leclerc d’Andrézieux-Bouthéon (commune du département de la Loire). Selon la Tribune le Progrès, ils dénonçaient que « leurs charges avaient explosé l’année dernière : l’équivalent de 30 euros pour 1000 litres de lait produit, alors que dans le même temps, le prix du lait avait baissé. » Ils ont envahi cette surface commerciale de la plaine du Forez pour tenter de sensibiliser l’industrie du lait et la grande distribution qui refusent à ce jour de négocier le prix d’achat du lait auprès des producteurs et le prix de vente du lait dans les rayons des grandes enseignes. Nos agriculteurs s’inquiètent pour leur avenir. Les exploitations agricoles

diminuent d’année en année. L’agriculture représentait l’une des grandes fiertés nationales. La France a oublié que son passé est enraciné dans nos campagnes. Avec l’agriculture nous avons des Français qui souvent restent viscéralement attachés à la terre qu’ils travaillent. Selon un article paru le 13 septembre 2011 dans l’Expansion, « la France a perdu 26% de ses exploitations agricoles en 10 ans. Le nombre passe de 663000 en 2000, à 490000 en 2010. Cette diminution s’accompagne également d’une perte de 22% des emplois dans le secteur. » Sans une agriculture forte, sans ces agriculteurs pouvant vivre dignement de leur métier, la France finirait de s’éloigner de son héritage. Nos paysans représentent aujourd’hui l’un des traits d’union avec notre Histoire. Ne transformons pas notre campagne en un désert pour touristes fortunés.

 

Vincent.



moyen âge

 

 

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 20:19

mariage.jpg

 

 La manifestation contre « le mariage pour tous » a été plus qu’un succès. Cette journée a permis de montrer à notre classe politique que nous étions nombreux à nous soucier de l’avenir de notre société. Des centaines de milliers de Français sont descendus dans la rue pour dire à François Hollande qu’ils étaient attachés à leurs traditions. Ce mot est devenu insupportable pour nos élites de gauche. Déconnectés de l’histoire de notre pays, enfermés dans leur idéologie du « bien vivre ensemble » et de l’antiracisme, responsable de la communautarisation de notre nation, les partis de gauche au pouvoir sont incapables de comprendre les réactions des citoyens qui ont manifesté leur désaccord le dimanche 13 janvier. Les députés socialistes en sont le parfait exemple. A leurs yeux et selon les propos qu’ils ont tenu sur BFM.TV et I Télé, il n’y a eu qu’une manifestation de réactionnaires, incapables de vivre avec leur temps, sectaires, intolérants. Sur un ton méprisant, ils ont balayé du revers de la main la plus grosse mobilisation citoyenne des trente dernières années. En bons socialistes, ils ont récité leurs leçons de morale républicaine sans aucune volonté d’écoute ni de respect pour ceux et celles qui ont manifesté leur crainte pacifiquement. Le pire dans ce comportement, c’est qu’ils ne sont que les archétypes d’une grande partie de nos élites. Fidèle aux principes de leur parti, ils écartent les opposants au régime socialiste en les dénigrant et en les décrédibilisant socialement. Nous Identitaires, nous le répétons avec regret, « la France et ses citoyens n’ont plus rien à attendre de cette classe politique corrompue. » Comment écouter impassiblement les mêmes rengaines développées par ces élus de gauche ? Pour la première fois depuis bien longtemps, le peuple de France s’est réveillé. Il a démontré qu’il n’était pas mort. Intelligemment, il s’est mobilisé pour défendre ce qu’il considérait comme l’un des piliers de notre civilisation ; le mariage et la conception de la famille. Il n’est pas surprenant que le gouvernement socialiste ne tienne pas compte de cette réaction. Sa volonté, depuis plus de trente ans, est d’anéantir cet esprit de résistance pour faire du peuple français un simple conglomérat d’individus-citoyens du monde, déraciné de toutes traditions et coutumes qui puissent rappeler la grandeur de l’histoire occidentale.

Ses élus de gauche ne cessent d’avoir le mot démocratie à la bouche. Ils se présentent comme les garants des libertés pour mieux endormir ceux qui voudraient s’opposer à leur volonté de destruction. Pourtant, aucun d’entre eux ne trouvent anormal qu’un parti ayant rassemblé près de 20% des voix aux élections présidentielles n’ait pas plus de deux députés à l’assemblée nationale ! Cet exemple est à l’image de la conception qu’ils ont de la démocratie. Dans leurs propos, ce mot ne veut plus rien dire. Il faut que nous comprenions que la France n’est pas une démocratie. La République jacobine est au service d’une oligarchie qui obéit à une logique de mondialisation tueuse de la souveraineté des peuples. Pour mieux régner, ils nous divisent sur des sujets de société. Ils déchirent notre communauté nationale en un système qui vit sur le seul droit des minorités. Ce « mariage pour tous » doit faire prendre conscience aux Français qu’ils ont un devoir vis-à-vis des générations futures. Nous ne devons plus accepter le diktat de ces politiques. Le gouvernement et la « gauche caviar » ne nous écouteront pas. Ceux et celles qui aiment la France enracinée dans son histoire et fidèle à l’héritage de la civilisation européenne représentent ce qu’ils détestent le plus au monde. Hollande s’est présenté comme « un président normal ». Il sera celui qui n’aura fait qu’aggraver la fracture identitaire de notre pays.

 

Vincent

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 21:48

consoNos préoccupations premières nous sont dictées en parti par la société de consommation dans laquelle nous évoluons. L’enrichissement financier, le pouvoir d’achat déterminent à présent la réussite de notre vie. Nos villes sont le reflet de ces attentes. La pauvreté est synonyme de misère et est considérée comme une injustice. L’égalitarisme instauré comme mode de pensée nous laisse croire à l’égalité de tous en tout. Vladimir Volkoff dénonçait avec sagesse cette hypocrisie et vantait les avantages d’une société aristocratique basée sur le mérite. Jean d’Ormesson se désolait de mai 68. Non pas pour la révolution des mœurs mais plutôt pour le non respect des maîtres. Notre société a oublié l’humilité et ne répond qu’à des phénomènes de mode. La publicité omniprésente dans notre vie nous incite à acheter toujours plus. Nous avons oublié le mot citoyen pour le remplacer par celui de consommateur. Seul notre pouvoir d’achat détermine notre intérêt pour la politique. Avons-nous gardé le sens des priorités ? Répondant aux besoins de toujours plus, nous oublions de nous satisfaire de l’essentiel et nous nous éloignons de plus en plus de ce que nous sommes réellement : des Européens enracinés dans une longue et riche histoire qui se doivent de préserver leurs traditions et leurs valeurs.

 

Vincent.

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 22:02

Trois couleurs vives qui claquent dans la grisaille qui submerge notre Nation. Une telle vision, habituelle dans n’importe quel pays étranger où il est normal, voire banal, de hisser le drapeau national sur sa maison ou dans son jardin, suscite désormais en France – ici dans un quartier de Lyon - un étonnement teinté d’admiration qui montre à quel point le travail d’autodénigrement et de détestation de nos propres valeurs mené par les idéologues a pu pervertir les esprits ; à quel point la dérive communautaire et les clivages ethnoculturels imposés par le pouvoir nous renvoient à notre propre identité; à quel point notre drapeau est devenu un symbole de résistance : il devient courageux d’être Français en France ! On devine aisément pour qui ne votera pas le brave homme qui affiche ainsi son attachement aux couleurs de son pays : l’étendard tricolore ne veut plus de la gauche.

 

P.P

 

Drapeau.JPG

 

 

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 20:42

2013.jpg« Moins de résolutions, plus de révolutions ! » Le message de début d’année de Génération identitaire nous invite à plus d’actions. Cela tombe bien, l’agenda de ce mois de janvier est bien rempli !

- Le mardi 8 janvier, les jeunes identitaires de Rebeyne vous invite à les rencontrer dans leur local de la Traboule à Lyon, à partir de 19h30.

- Le samedi 12 janvier, les identitaires d’Ile de France nous invitent à partager une journée de fraternité autour de l’association Paris Fierté. A partir de 15 heures, nous pourrons découvrir la véritable âme parisienne autour de différentes animations et finir la journée par une marche en l’honneur de sainte Geneviève, la patronne de Paris. (Pour plus d’informations : vous pouvez consulter le site de Projet Apache.)

- Le dimanche 13 janvier, nous pouvons nous joindre à la grande manifestation prévue dans les rues de la capitale pour dénoncer la volonté des socialistes qui s’obstinent à tuer le symbole du mariage. Le gouvernement d’Hollande désire modifier la loi sur le mariage pour satisfaire les lobbies favorables au mariage homosexuel. La grande famille des Identitaires n’a strictement rien contre les homosexuels. Au contraire de certains messages délivrés par certaines minorités, idéologies ou religions, les Identitaires se moquent de savoir quelles sont les orientations sexuelles des uns ou des autres. Chacun est libre de vivre sa vie. Ce que nous n’acceptons pas est la remise en cause d’une tradition qui se trouve être l’un des piliers de nos sociétés occidentales. Les associations qui militent aujourd’hui pour le mariage homosexuel sont les mêmes qui luttaient il y a vingt ans contre les coutumes chrétiennes qui ont donné naissance au mariage et à la structure familiale qui nous est chère. Ce sont les mêmes qui trouvaient le mariage ringard venu tout droit d’un autre temps. La famille a subi ces dernières décennies de nombreuses attaques. Une famille sur deux ne résiste pas au temps. Bon nombre se déchirent et créent de la souffrance. De nos jours, la famille classique (papa, maman et enfants) est en passe de devenir l’exception voire une curiosité. Les médias ne cessent de vanter l’existence des nouvelles familles : monoparentales, recomposées… De son côté, l’Etat tolère les familles polygames. A présent, les lobbies homosexuels, proches des élus de gauche, demandent la modification des lois sur le mariage. Quelle société voulons-nous ? Drogue, dépression, alcool, suicide, violence, délinquance, sont des mots courants pour décrire la jeunesse actuelle. Est-ce normal ? Nous pensons que non. Pour cette raison, les Identitaires demandent que l’on défende la famille.

- le lundi 14 janvier, Solidarité Kosovo organise un diner-conférence sur les Serbes du Kosovo au restaurant la Sainte-Russie à Lyon (12 rue juiverie).

- Le vendredi 18 janvier, le Cercle de Précy nous invite à suivre une conférence sur le localisme avec Arnaud Naudin à la Traboule à Lyon à 20h.

- Le samedi 26, nos amis de Vox Populi organisent la marche de la fierté tourangelle. Le groupe Vox Populi est devenu une association incontournable de la ville de Tours et mérite largement notre attention pour apprécier les nombreuses actions réalisées en faveur de l’identité de Tours et de sa province. (Pour plus d’informations vous pouvez consulter le site de Vox Populi.)

- Le samedi 26 janvier, Jeune Bretagne organise un diner-débat sur les actions à mener tout au long de l’année 2013 à Nantes.

Avec ces quelques dates, nous avons de quoi nous occuper ! Meilleurs vœux à tous en vous souhaitant de nombreuses actions pour 2013.

 

Vincent.

 

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 21:53

anti-mariage-homo.jpgDès le lendemain de l'élection du président socialiste, à travers la campagne "Hollande n'est pas mon président", le Bloc Identitaire avait alerté les Français sur les dangereuses dérives que le nouveau pouvoir inscrivait déjà à son programme. Dans le même temps, nous affirmions qu'élu par seulement 33% des Français en âge de voter, François Hollande n'avait aucunement la légitimité suffisante pour mener des réformes aussi profondes que l'octroi du droit de vote aux étrangers ou encore l'ouverture du mariage et de l'adoption aux homosexuels.

Aujourd'hui pourtant, malgré une très forte opposition de la population (y compris de très nombreux homosexuels !),le pouvoir socialiste essaie de passer en force. Derrière les prétentions égalitaires et le terme propagandiste de "mariage pour tous", c'est une véritable révolution sociétale - anthropologique même - que la gauche, toujours avide de briser encore davantage le cadre identitaire traditionnel, veut mener.

Pour les identitaires, le combat est total : dans les urnes, dans les esprits à travers la lutte culturelle, et bien entendu dans la rue !

C'est pourquoi, pour défendre la famille face aux apprentis-sorciers, le Bloc Identitaire appelle sans réserve, comme il l'avait fait en novembre, à rejoindre les manifestations du 13 janvier à Paris !

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 00:58

Conférence d’Arnaud Naudin sur le Localisme, le 18 janvier 20h à La Traboule, 5 montée du Change Lyon 5.

 

Localisme.jpg

 

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 19:59

emeutes.jpgNotre nation a perdu son honneur et sa grandeur. Les violences à l’encontre de ses institutions augmentent. Il faut certainement beaucoup d’abnégation à ceux qui continuent de la servir fidèlement. En 2004, un rapport alarmant était remis à la chancellerie. Il signalait 13500 incidents (souvent des outrages et des menaces) survenus dans les 181 tribunaux de grande instance lors de l’année 2003. Les nuits d’émeutes, auxquelles nos policiers et gendarmes doivent faire face, se multiplient depuis la fameuse année 1981. Chaque fête régionale ou nationale est devenue un prétexte pour qu’éclatent des scènes de guerre civile, comme ce fut le cas à Nantes en juin 2005, lors de la fête de la musique, où 28 policiers furent blessés en quelques heures de confrontation. Les 14 juillet ainsi que les réveillons de la saint Sylvestre sont devenus des fêtes pour les incendiaires des soi-disantes « banlieues déshéritées ». Le 15 juillet 2005, les autorités avaient dénombré 234 voitures brûlées uniquement en Ile de France et dans l’Oise. Il y eut 70 interpellations et 300 CRS et gendarmes mobiles appelés en renfort. Pour le nouvel an de la fin d’année 2005, le constat fut le même : 425 voitures incendiées pour 362 interpellations. Pour nous faire comprendre que le problème était d’ordre national, le Figaro du 2 janvier 2006 avait repris les propos d’un haut fonctionnaire, « l’extension géographique des feux de voitures atteste que l’acte criminel se banalise. » Ceci parait effrayant, mais pour des milliers de Français c’est juste leur quotidien depuis bien longtemps ! Cela devient banal, presque une tradition. En 1998, il y a déjà quinze ans, 331 véhicules avaient été brûlés lors du réveillon. Que faut-il y voir et que faut-il penser de ces dérives souvent liées aux problèmes de nos banlieues dites « sensibles » ? Tout d’abord, nous pouvons constater un manque de volonté de nos hommes politiques à prendre leurs responsabilités. Depuis deux ans, le gouvernement Fillon a dissimulé les chiffres pour ne plus affoler la population. En 2013, les socialistes désirent jouer le jeu de la transparence en faisant monter aux créneaux le soldat Valls. Les médias, en fidèles serviteurs du politiquement correct, relaient leur doctrine qui vante les mérites de la diversité en minimisant ce que nous ne devrions plus accepter depuis bien longtemps. Dans les journaux télévisés du 1er janvier dernier, nous pouvions entendre que seulement 1193 véhicules avaient brulé dans la nuit du réveillon. Les journalistes se satisfont de ce constat. Pour l’ensemble de nos élites, tout va bien. Les chiffres se stabilisent. « Merveilleux ! » pourrions-nous crier en cœur. Continuons de faire comme si de rien n’était, continuons d’avancer sur cette pente plus que glissante, nos incendiaires, que nous pouvons communément appeler « racailles », se chargeront un jour de vraiment nous réveiller !

 

Vincent

 

emeute.jpg

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article