Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 21:38

EuropeAujourd’hui, en France, être Français ne veut plus dire grand-chose. Cela fait plus de trente ans que nos politiques et nos médias nous disent que nous sommes tous des citoyens du monde. De cette façon, ils légitiment et justifient leur idéologie qui ne fait que défendre les principes du multiculturalisme. Ils ont bradé notre nationalité en la donnant sans contrepartie. Peu importe que notre pays devienne une expérimentation à risque. Peu importe que la diversité, si chère à nos dirigeants, tende à nous exposer au communautarisme sectaire et violent. L’utopie du bien vivre ensemble prime sur tout !

Alors que reste-t-il aux Français de souche européenns ? Doivent-ils accepter cet état de fait ? Ils ont le choix. Beaucoup ne le savent pas, par paresse ou par le «  je m’en  foutisme ». Ils préfèrent se dire qu’ils ne peuvent rien à tout ça. Ils préfèrent baisser les bras et adopter une posture fataliste. Pourtant, chacun a le choix de sa vie. Tout est possible ! Regardons autour de nous. Certains ont choisi d’être de véritables acteurs de la société de consommation en menant une vie basée sur l’égoïsme, les futilités et le profit individuel. D’autres ont adopté le comportement des « racailles »à l’instar de ceux qui nous polluent l’existence de peur de devenir « has been ». Certains ont épousé le look des hippies « crapouillots » et n’ont que pour seule idéologie la dépénalisation de leur cher cannabis. Il y a aussi les bobos, donneurs de leçons toujours prêts à aider la terre entière du moment que leur quotidien n’en pâtit pas… N’oublions pas les républicains, attachés aux vertus « liberté, égalité, fraternité » mais qui n’hésitent pas à inscrire leurs enfants dans des écoles privées. Nous avons aussi les communistes sincères, attachés au concept de lutte des classes, prêts à brader les nations pour une nouvelle internationale, sans se rendre compte que c’est aussi le but des capitalistes. Il y a les extrémistes de gauche, prêts à jouer les idiots utiles d’un système qu’ils détestent, mais aussi des socialistes, regroupés comme des apparatchiks derrière un parti sclérosé par des affaires de corruption, des gaullistes, fiers comme des coqs qui ont trahi depuis longue date leur mentor, des royalistes, toujours divisés entre orléanistes et partisans des Bourbons alors que le dernier roi de France a dû abdiquer en 1848, des laïcs vertueux attachés à la sécularisation du pouvoir, héritiers des préceptes de la révolutions de 1789 mais trop souvent aveugles devant la véritable menace de l’islamisation de notre pays à l’instar de certains chrétiens « crétins », des anarchistes et alter-mondialistes, prêts à renverser l’ordre établi mais trop souvent instrumentalisés par des mouvances gauchistes qui ne font qu’obéir aux lois des marchés, suivant bêtement la pensée mondialiste. Nous pouvons aussi rencontrer des nationalistes, attachés viscéralement à la terre de leurs pères, mais qui ont oublié que le nationalisme est l’une des causes de l’effondrement de leur civilisation au XXème siècle...,etc. Nous avons tous le choix. Notre vie n’est pas écrite à l’avance.

 

europe antique 

Nous, identitaires, avons fait le choix de défendre notre civilisation. Nous croyons que nos identités régionales et nationales ne doivent pas être déconnectées du socle sur lesquelles elles sont nées : l’Europe. Il est grand temps que les Européens prennent conscience qu’ils sont membres d’une seule et même famille. La division a souvent affaibli les nations européennes. Devant les nombreuses menaces du monde moderne, il est important que les peuples d’Europe s’unissent pour à nouveau redevenir des acteurs de l’Histoire. Nous ne parlons pas de cette Union européenne, gouvernée par des technocrates, déconnectés de nos intérêts. Nous pensons à une Europe forte, enracinée dans ses traditions, ses principes et ses coutumes. L’Europe n’est pas la mort des terroirs, des provinces, des nations, au contraire elle est la source de ce que nous sommes. Nous menons un combat pour l’unité des peuples européens et contre la mondialisation, l’immigration de remplacement, l’islamisation de notre continent et la centralisation des pouvoirs. Liberté est pour nous plus qu’un simple mot ! Nous sommes nés libres de dire non à ceux qui veulent détruire ce que nos pères ont construit. La France ne se résume pas à la Vème République. Nous sommes les héritiers d’une longue Histoire qui est loin d'être finie.

 

Vincent

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires