Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 09:38

Alexandre de Marenches, décédé en 1995, fut directeur du SDECE* (devenu  DGSE* en 1982) de 1970 à 1981. Dans un livre en forme d’entretien avec la journaliste Christine Ockrent, intitulé « Dans le secret des princes » et publié en 1986,  il donne son analyse et sa vision du monde. Les passages publiés ici concernent le Proche et Moyen-Orient.


DansLeSecretDesPriinces.png

 Le conflit palestinien :

 

(…) la mobilisation du peuple juif en Israël et de la Diaspora permet aux fonds d’origine américaine de couler en abondance. Ces fonds seraient beaucoup moins importants si Israël vivait en paix.

En ce qui concerne les peuples arabes de la région, dont la tendance séculaire est au conflit fratricide, ils n’ont guère en commun que la haine d’Israël. Tout cela m’a porté à croire depuis longtemps que toutes les parties concernées souhaitaient secrètement que cette « guerre » se poursuive et je ne vois pas qu’il en soit autrement dans les années à venir.

Irak :

Saddam Hussein est un sunnite, comme l’équipe au pouvoir. Un scénario me fait peur. Si l’on regarde la carte – comme on doit toujours le faire – et qu’on imagine un coup d’Etat à Bagdad, si le Bagdad que nous connaissons disparait au profit d’un Bagdad chiite, à ce moment-là se constituerait un Empire chiite qui irait du Pakistan à la Méditerranée. Les avant-gardes sont déjà au Liban. Ce serait très dangereux pour la Turquie, bastion de l’O.T.A.N. dans cette région du monde (…)

Un de grands périls de notre époque est l’explosion chiite, difficilement compréhensible pour des Occidentaux non spécialisés. C’est, en effet, le triomphe de l’irrationnel et du fanatisme. Si Bagdad devait être un jour gouverné par un Khomeiny-bis, alors il faudrait sonner le tocsin car il se constituerait comme je le répète un empire allant de l’Inde aux rivages de la Méditerranée…

Les chrétiens d’Orient :

Quant aux chrétiens, ce à quoi nous assistons maintenant est, dans ma vision, rien moins que le dernier acte des croisades. Pour les fanatiques, ce conflit ne sera achevé que lorsque le dernier chrétien aura été exterminé ou sera parti.

Iran :

Ockrent : comment expliquez-vous que le pouvoir ait jugé bon de le laisser (Khomeiny) s’installer en France ?

De Marenches : il y avait deux écoles. Certains, au Quai d’Orsay, estimaient que la tradition de la France, terre d’accueil, devait se manifester de nouveau en recevant Son Eminence. Tel n’était pas mon avis. Je pensais qu’il ferait mieux d’aller en résidence vers des cieux plus cléments, l’Italie, par exemple.

(…) Toujours est-il que Khomeiny arrive le 10 octobre 1978 à Neauphle-le-Château où l’attend un comité d’accueil, renforcé par des enthousiastes, gauchistes de tout poil, venus dare-dare de toutes les grandes universités occidentales, auxquels se mêlent différents spécialistes ad hoc. Je fis savoir à l’Elysée que, selon moi, l’arrivée de cet encombrant visiteur n’était pas une bonne nouvelle…

(…) Le président américain (Carter) était totalement ignorant des réalités proche et moyen-orientales et entre autre, iraniennes. Dans la courte vue de ce personnage (…) qui devait tout juste savoir où se trouvait l’Iran, le Shah était un vilain dictateur, qui mettait les gens en prison et, donc, il s’agissait d’y implanter le plus tôt possible le système démocratique, façon USA.

Alexandre de Marenches, Christine Ockrent - Dans le secret des princes - Stock – 1986

*SDECE : Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage

*DGSE : Direction Générale de la Sureté Extérieure

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires