Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 20:51

UMPS.pngNous y voilà ! Le grand retour dans la vie politique de Nicolas Sarkozy est annoncé. Depuis ce week-end, c’est l’information incontournable de tous nos médias. Notre ancien président se dévoue, malgré lui, à revenir dans l’arène. C’est une belle preuve d’abnégation selon ses partisans. Le devoir lui impose ce retour. La situation catastrophique dans laquelle se trouve notre pays l’oblige à prendre ses responsabilités. Face à l’incapacité chronique du général Hollande à voir la réalité, Sarkozy se présente comme le seul à pouvoir relever le défi de redresser la France et aussi de faire face à la menace grandissante du Front National. Car quoi qu’on nous dise, le vrai problème est là ! Notre oligarchie n’a qu’une question en tête, à l’heure où notre pays connait une crise gravissime englobant aussi bien le social, l’économie, la politique et son identité la plus charnelle : comment peut-on faire barrage à Marine Le Pen ? Le seul souci qui les préoccupe vraiment est la montée inexorable du Front National et, face à cette réalité, le système s’emballe et notre élite ne sait plus vers qui se tourner. Face à ce matraquage médiatique, face à cette confiscation de l’information, le nouveau livre de Laurent Obertone, La France Big Brother, est le bienvenu. Cette nouvelle du retour de Sarkozy, qui passe en boucle dans tous les médias comme le scoop du siècle, est tout sauf une surprise.

sarkozy.jpg

Le problème numéro un de la France n’est pas cette crise économique qui avec un peu de bon sens de la part de nos politiques trouvera une réponse, ce n’est pas non plus l’impossibilité d’Hollande à être un meneur car ce manque de charisme n’est pas non plus une surprise mais c’est plutôt l’incapacité de notre pseudo élite à se remettre en cause sur le mode de société multiculturelle qu’elle impose à nos sociétés occidentales en favorisant un grand remplacement de la population par une association risquée de communautés, étrangères et opposées les unes aux autres, avec le désir de voir aboutir un grand métissage répondant à un système ultra-libéral. Claude-Gilbert Dubois disait dans son ouvrage Mythologies de l’Occident : « L’utopie est liée à un refus d’accepter le réel. »

Que ce soit Sarkozy, Valls, Hollande, Juppé, Fillon, le problème reste le même. Leurs résultats en matière de gouvernement plaident malheureusement contre eux. Le libéralisme, dernière grande idéologie du XXème siècle, n’est pas une fatalité et son modèle de société communautaire, faite de citoyens-consommateurs du monde, n’est plus désirable. La vraie diversité est dans le respect des différences et dans l’autodétermination des peuples à rester eux-mêmes.

 

Vincent Revel

 

pouvoir.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by bloc-identitaire-lyon.over-blog.com
commenter cet article

commentaires